Volets

Volets : votre façade habillée, votre intimité respectée

Un volet est toujours intérieur : un volet extérieur s’appelle « contrevent ».
Les contrevents anciens sont posés sur des ferrures spécifiques : les gonds sont posés en angle de maçonnerie (les contrevents actuels ont des gonds fixés à la perpendiculaire, ce qui n’est pas très beau)
Lorsque l’on change un contrevent ancien, soit l’on fait fabriquer les ferrures adaptées, à l’ancienne, soit, après traitement, l’on repose l’ancienne ferrure : ainsi l’on ne perturbe pas l’harmonie de la façade.

.

Petite question : pourquoi mettre un contrevent à planche surmontée d’une petite partie persiennée en haut du volet, au rez de chaussée et un contrevent totalement persienné aux étages ?

Réponse :  parce que nos ancêtres faisaient des « économies de bout de chandelle » : la chandelle coûtait cher et l’on cherchait, le plus tôt et le plus tard possible à ce que je jour rentre : d’où les lames ajourées. Au rez de chaussée, la planche assurait une intimité et une sécurité et le morceau persienné haut, permettait une pénétration de lumière.

A droite, un exemple (derrière la place des Vosges à Paris) de deux erreurs dont l’une rectifiée :

  • la première : le contrevent bas est persienné à 100% (mais nous sommes sur cour : intimité et sécurité sont moins sensibles que sur rue),
  • la seconde rectifiée par Rénovab : les menuisiers ont eu la paresse de fabriquer des contrevents repliables : l’architecte des bâtiments de France nous a autorisé à rectifier et l’on a donc replié la partie centrale (au 1er étage)